Se mettre à son compte comme artisan : les étapes

Vous êtes fanatique d’un des métiers de l’artisanat et vous projetez de vous mettre à votre propre compte. Mais, vous vous confrontez aux réalités du monde de l’auto-emploi. Voici un guide simple et clair à suivre pour créer sa propre entreprise en qualité d’artisan et se mettre à son compte.

Choisissez un statut d’entreprise

A lire également : Fabrication bibliothèque palette : astuces et étapes DIY pour débutants

Malgré que cela soit délicat, il est préférable de formaliser votre entreprise pour exercer dans la légalité. Informez-vous au préalable sur les différents statuts juridiques possibles. Vous avez le choix entre l’Entreprise Individuelle, la Société A Responsabilité Limitée (SARL), la Société Autonome(SA)… Votre statut permet de déterminer la mission, les ambitions de même que le régime fiscal et social de votre activité. La formalisation passe aussi par l’immatriculation de votre entreprise qui consiste en l’obtention du SIRET qui est votre numéro d’immatriculation, de l’extrait de Kbis, délivré par le greffe d’un tribunal de commerce et pour finir la justification de votre diplôme.

Pour vous faciliter la tâche, vous pouvez vous faire conseiller par un cabinet comptable. Enfin, vous devez souscrire aux diverses assurances spécifiques à votre corps de métiers afin d’être couvert en cas de conflits.

A lire également : Ne sous-estimez pas ces 4 astuces pour augmenter la chaleur dans votre maison !

Maîtrisez votre métier

Pour exercer dans un domaine, il faut avoir les compétences requises. Il en est de même pour le secteur de l’artisanat. Une formation pour acquérir un diplôme professionnel approuvé par l’État tel que : le Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP) s’avère indispensable. Votre diplôme atteste donc de votre talent auprès de votre clientèle sans oublier les structures de financement de votre projet. De plus, vous pouvez renforcer votre savoir-faire par des stages pratiques dans d’autres entreprises avant de vous lancer.

Obtenez des notions en gestion d’entreprise

La gestion d’entreprise exige la connaissance des notions pour gérer une entreprise telles que : l’organisation, la gestion et le management des ressources humaines, les finances et la comptabilité. Vous pouvez développer ces compétences en suivant des cours accélérés en ligne par exemple. Et si vous avez la capacité d’employer des professionnels de ces domaines, confiez-leur ces différentes tâches. En outre, entourez-vous d’un réseau de professionnels des métiers de l’artisanat pour gagner des opportunités d’affaires, de recyclages, d’échanges, etc.

Définissez un capital conséquent à votre métier

L’artisanat d’une façon générale nécessite l’utilisation d’équipements, de matériels, d’outils… à acheter pour répondre à la demande de la clientèle. Envisagez par conséquent un budget convenable pour le démarrage et les premiers mois de votre activité. Toutefois, veillez à effectuer vos dépenses de façon rationnelle. Les instruments qui vont vous accompagner dans cet exercice sont l’étude de marché et l’élaboration de votre business plan.

Grâce à l’étude de marché, vous pouvez connaître les attentes de votre potentielle clientèle. Quant au business plan, il met en exergue votre feuille de route et votre budget. Il est également possible de bénéficier de l’aide à la création pour les microentreprises disponibles dans votre région. Aussi, il permet de louer certains équipements à des coûts raisonnables chez des structures habilitées.

En suivant ces différentes étapes, vous réussirez à installer votre activité d’artisan.

Élaborez un plan de communication et de marketing

Une fois que vous avez mis en place les fondations de votre entreprise artisanale, l’étape suivante consiste à élaborer un plan de communication et de marketing pour faire connaître votre activité. Effectivement, la réussite d’une entreprise passe par sa capacité à se faire connaître du public cible.

La première étape est d’identifier votre clientèle potentielle. Qui sont vos futurs clients ? Où se trouvent-ils ? Quelles sont leurs habitudes d’achat ? Pour répondre à ces questions, vous devez réaliser une enquête auprès des consommateurs pour définir le profil type des personnes susceptibles d’être intéressées par vos services ou produits.

Il faut choisir les canaux adéquats pour communiquer avec eux. Les artisans disposent aujourd’hui de nombreux outils tels que les réseaux sociaux (Facebook, Instagram…), leur propre site internet ou encore la création d’une fiche sur Google My Business qui permettent une visibilité importante sur internet.

Il ne faut cependant pas négliger les supports plus traditionnels comme les flyers distribués dans le quartier ou encore la participation à des salons professionnels pour rencontrer directement vos prospects.

Le choix de vos messages publicitaires doit être cohérent avec l’image que vous souhaitez renvoyer : misez sur ce qui fait la différence entre vous et vos concurrents (l’utilisation de matériaux écologiques, un savoir-faire unique…) ainsi que sur des offres promotionnelles attractives lors du lancement de votre activité afin d’inciter les consommateurs à découvrir vos prestations.

Élaborer un plan marketing pertinent peut s’avérer complexe, mais il représente un levier essentiel pour la croissance de votre entreprise. Il permet d’attirer des clients potentiels, de fidéliser ceux existants et de renforcer la notoriété de votre marque sur le marché local.

Trouvez des partenaires et des fournisseurs fiables

Une fois que vous avez établi votre plan de communication et de marketing, il faut pouvoir compter sur des partenaires et fournisseurs fiables pour assurer la continuité et la qualité de vos prestations. C’est pourquoi, en tant qu’artisan indépendant, vous devrez trouver les meilleurs acteurs pour collaborer avec eux.

La première étape consiste à identifier les besoins spécifiques liés à votre activité (matières premières, outils…). Il faudra ensuite rechercher des fournisseurs professionnels proposant des produits adaptés à vos exigences. Pour cela, n’hésitez pas à faire jouer le bouche-à-oreille ou encore à utiliser internet pour découvrir les différentes offres du marché.

Lorsque vous trouvez un partenaire potentiel, prenez le temps d’évaluer sa fiabilité : analysez son sérieux dans ses engagements commerciaux ainsi que dans la qualité des produits fournis. Des visites régulières chez vos fournisseurs peuvent être une solution efficace pour entretenir une relation privilégiée avec eux.

En plus des fournisseurs standards nécessaires au fonctionnement quotidien de l’entreprise artisanale, il peut aussi être judicieux d’avoir recours aux services complémentaires auprès d’autres artisans spécialisés, par exemple un menuisier qui travaille exclusivement le bois local ou encore un ferronnier capable de travailler le métal selon vos besoins précis.

Cela permettra non seulement d’enrichir votre offre mais aussi d’étendre votre réseau professionnel tout en tissant des relations fortes avec ces différents acteurs locaux.

Trouver les bons partenaires professionnels peut s’avérer complexe mais représente un gage de qualité pour votre entreprise. Il faut porter une attention particulière afin de garantir le succès et la croissance sur le marché artisanal choisi.

Céline
Afficher Masquer le sommaire