samedi, novembre 16, 2019
DIY

Se mettre à son compte comme artisan : les étapes

104views

Vous êtes fanatique d’un des métiers de l’artisanat et vous projetez de vous mettre à votre propre compte. Mais, vous vous confrontez aux réalités du monde de l’auto-emploi. Voici un guide simple et clair à suivre pour créer sa propre entreprise en qualité d’artisan et se mettre à son compte.

Choisissez un statut d’entreprise

Malgré que cela soit délicat, il est préférable de formaliser votre entreprise pour exercer dans la légalité. Informez-vous au préalable sur les différents statuts juridiques possibles. Vous avez le choix entre l’Entreprise Individuelle, la Société A Responsabilité Limitée (SARL), la Société Autonome(SA)… Votre statut permet de déterminer la mission, les ambitions de même que le régime fiscal et social de votre activité. La formalisation passe aussi par l’immatriculation de votre entreprise qui consiste en l’obtention du SIRET qui est votre numéro d’immatriculation, de l’extrait de Kbis, délivré par le greffe d’un tribunal de commerce et pour finir la justification de votre diplôme.

Pour vous faciliter la tâche, vous pouvez vous faire conseiller par un cabinet comptable. Enfin, vous devez souscrire aux diverses assurances spécifiques à votre corps de métiers afin d’être couvert en cas de conflits.

Maîtrisez votre métier

Pour exercer dans un domaine, il faut avoir les compétences requises. Il en est de même pour le secteur de l’artisanat. Une formation pour acquérir un diplôme professionnel approuvé par l’État tel que : le Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP) s’avère indispensable. Votre diplôme atteste donc de votre talent auprès de votre clientèle sans oublier les structures de financement de votre projet. De plus, vous pouvez renforcer votre savoir-faire par des stages pratiques dans d’autres entreprises avant de vous lancer.

Obtenez des notions en gestion d’entreprise

La gestion d’entreprise exige la connaissance des notions pour gérer une entreprise telles que : l’organisation, la gestion et le management des ressources humaines, les finances et la comptabilité. Vous pouvez développer ces compétences en suivant des cours accélérés en ligne par exemple. Et si vous avez la capacité d’employer des professionnels de ces domaines, confiez-leur ces différentes tâches. En outre, entourez-vous d’un réseau de professionnels des métiers de l’artisanat pour gagner des opportunités d’affaires, de recyclages, d’échanges, etc.

Définissez un capital conséquent à votre métier

L’artisanat d’une façon générale nécessite l’utilisation d’équipements, de matériels, d’outils… à acheter pour répondre à la demande de la clientèle. Envisagez par conséquent un budget convenable pour le démarrage et les premiers mois de votre activité. Toutefois, veillez à effectuer vos dépenses de façon rationnelle. Les instruments qui vont vous accompagner dans cet exercice sont l’étude de marché et l’élaboration de votre business plan.

Grâce à l’étude de marché, vous pouvez connaître les attentes de votre potentielle clientèle. Quant au business plan, il met en exergue votre feuille de route et votre budget. Il est également possible de bénéficier de l’aide à la création pour les microentreprises disponibles dans votre région. Aussi, il permet de louer certains équipements à des coûts raisonnables chez des structures habilitées.

En suivant ces différentes étapes, vous réussirez à installer votre activité d’artisan.

Afficher
Cacher