jeudi, décembre 12, 2019
Jardin

Quand et comment rempoter mon Camélia ?

camellia
10views

Le camélia, cette plante variant du rose au blanc originaire d’Asie, est une plante qui se plaît aussi bien en pleine terre qu’en pot. Si vous vivez en appartement et que vous souhaitez décorer votre balcon avec un beau camélia en pot, ou alors, si vous souhaitez simplement continuer à cultiver votre camélia en pot et lui permettre de se développer toujours plus, Vous serez alors amené à rempoter votre plante. Ce guide a pour vocation de vous indiquer comment vous y prendre.

Quand rempoter un camélia ?

Un camélia doit être changé en moyenne tous les 2 à 3 ans de pot, afin qu’il se développe de manière optimale. En lui offrant un pot d’un diamètre un peu plus grand à chaque fois, la plante va pouvoir occuper l’espace et ainsi, continuer son développement en prenant de l’ampleur.

Afin de lui permettre une bonne croissance et d’être assez robuste pour résister à l’hiver, l’automne reste la meilleure saison de l’année pour planter un camélia. Une fois que vous constatez que le camélia atteint sa taille maximale dans son contenant actuel et ne grandit plus, il est nécessaire d’envisager un rempotage pour laisser la possibilité à votre camélia de continuer son développement. Privilégiez toujours une exposition mi-soleil mi-ombragé pour votre camélia afin de lui offrir une croissance des plus abouties, comme ce site l’indique (https://www.gammvert.fr/conseils/conseils-de-jardinage/planter-le-camelia-en-pot).

Afin de protéger votre camélia rempoté l’hiver, en cas de basses températures, il est conseillé d’entourer le pot de plastique à bulle. De cette manière, le pot ne gèlera pas et l’intégrité de votre plante sera conservée. Il est tout de même recommandé de rentrer votre plante à l’intérieur en cas de fortes nuits de gel.

Comment s’y prendre ?

Vous souhaitez savoir comment rempoter un camélia ? Pour cela rien du plus simple. Une fois que vous estimez que le temps est venu de rempoter votre camélia, munissez-vous d’un pot (terre cuite, bois ou plastique) qui fait deux fois la taille maximum de votre motte et vérifiez que son fond soit percé afin de favoriser le drainage. S’il y a peu de trous, n’hésitez pas à en percer vous-même pour maximiser le résultat. Afin de permettre à la plante d’être drainée de manière optimale, ajoutez une fine couche d’écorce de pin pour recouvrir les trous au fond du pot. Il est important de veiller à ne pas mettre autre chose que des écorces de pin (billes d’argile, etc), car c’est le seul drainant qui s’avère être véritablement efficace dans ce cas.

Une fois ceci fait, répartissez une petite couche de vraie terre de bruyère sur le dessus. Puis, une fois avoir légèrement mouillé la motte du camélia en la faisant tremper, placez-la simplement dans le pot sans la tasser. Complétez les trous avec du terreau, toujours sans tasser la motte et arrosez le tout copieusement, jusqu’à écoulement de l’eau en dessous du pot pour vérifier l’efficacité du drainage. Une fois que vous avez vérifié que l’eau s’écoulait bien, vous allez pouvoir passer à la touche finale qui consiste simplement à ajouter sur le dessus du terreau, de l’écorce de pin fine en consistance et de manière à ce que tout le terreau soit recouvert.

En procédant ainsi, l’humidité du terreau va être conservée et la croissance de votre camélia repartira ainsi de plus belle.
Le rempotage devra s’effectuer de cette manière à chaque fois que vous jugerez nécessaire de renouveler l’opération (tous les 2 à 3 ans). Afin d’obtenir davantage d’informations sur le rempotage du camélia, rendez-vous ici (https://www.jardiner-malin.fr/fiche/camelia.html).

Afficher
Cacher