jeudi, novembre 1, 2018
Aménagement extérieur

Quels produits utiliser pour l’hivernage d’une piscine

piscine hiver
3views

Un produit d’hivernage empêche le développement des algues et la formation de calcaires. Des fabricants ont ainsi des articles triples-actions. Ils sont à la fois algicides, bactéricides et anti-calcaires.

L’hiver se rapproche, on vient de changer l’heure et la température continuera à diminuer. Parmi les articles indispensables pendant cette période, les produits d’hivernage pour piscine figurent en bonne place. Ils évitent la prolifération des algues et des bactéries, empêche la formation de calcaires et surtout, ils facilitent la reprise des baignades lors du printemps.

Hivernage passif ou actif ? Choisir une solution appropriée

L’hivernage passif repose sur un arrêt complet du système de filtration. Le propriétaire doit vider la moitié de l’eau au moins. Cette approche vise à protéger les canalisations du gel qui risque de les détruire. Cette méthode est préconisée dans les régions où l’hiver est particulièrement rude. La température de l’eau atteint alors un niveau empêchant la prolifération des micro-organismes.

Contrairement à l’option ci-dessus, les équipements de filtration continueront à tourner dans le cadre d’un hivernage actif. Toutefois, leur période d’activité est fortement limitée, environ deux à trois heures par jour au maximum. Les spécialistes recommandent cette approche lorsque le climat est tempéré, quand l’hiver n’est pas trop rude.

Quelle que soit la méthode choisie, la réussite de la procédure dépend d’une bonne préparation. Elle exige aussi l’utilisation d’un bon produit d’hivernage.

Bien contrôler la température de l’eau est indispensable

Pour réaliser l’hivernage de sa piscine, on a besoin de trois familles de produit : les algicides, les bactéricides et les anti-calcaires. Afin de simplifier le choix et maximiser les chances de succès, certains fabricants ont lancé des produits regroupant ces trois composants. Les propriétaires n’auront plus qu’à les verser dans le bassin et le tour est joué. Toutefois, la réussite repose aussi sur un contrôle régulier de la température de l’eau.

D’après les spécialistes, les produits d’hivernage restent inutiles quand la température de l’eau est encore supérieure à 15°C. Pour atteindre une efficacité optimale, il serait mieux d’attendre que le mercure reste régulièrement sous les 12°C. Le propriétaire a le choix entre relever manuellement la température ou instaurer un système automatisé. Cette deuxième option lui assurera plus de tranquillité, surtout s’il opte pour un hivernage actif. En effet, la durée de la filtration dépend de la température.

Hivernage d’une piscine : adopter la bonne attitude

Qu’il soit passif ou actif, l’hivernage requiert une bonne préparation. Réaliser un traitement choc est indispensable afin d’éradiquer tous les germes. Le propriétaire a le choix entre trois principales substances : le chlore choc, l’hypochlorite de calcium et le peroxyde d’oxygène. Ces produits atteignent une efficacité maximale dans un délai de 72 heures. Après cette attente, on active le système de filtration pendant au moins 24 heures.

Ensuite, on verse le produit d’hivernage. Selon les marques, il faudrait attendre trois heures avant de relancer la filtration. Bien entendu, le dosage varie en fonction de la taille du bassin et de la concentration des composants. Lire méthodiquement la notice est recommandé et surtout, il est primordial de laisser ces articles hors de portée des enfants.

Pendant l’hivernage, installer une couverture permet de préserver la qualité de l’eau. Sans cette protection, les opérations de nettoyage resteront nécessaires.

Afficher
Cacher