Quel filtre choisir pour une piscine hors sol ?

Comme tout autre type de piscine, la piscine hors sol requiert un système de filtration adapté et efficace. Celui-ci étant à la base de sa propreté et de son bon fonctionnement. Raison pour laquelle vous devez prendre soin de bien choisir un filtre pour votre piscine hors sol.

Le filtre à sable se trouve parmi les plus utilisés. Simple d’utilisation et facile à entretenir, il convient à toutes les piscines hors sol, gonflables, tubulaires ou en bois. Il est proposé avec des débits variés. Vous devez donc choisir celui qui est adapté à votre piscine, en fonction de sa taille et de son utilisation.

A voir aussi : Pourquoi installer une pergola dans son jardin

Le système de filtration : fonctionnement

Un système de filtration est mis en place dans une piscine afin de débarrasser l’eau de ses impuretés. Il est composé d’une pompe et d’un filtre. Chez la plupart des revendeurs d’accessoires pour piscine, vous pouvez trouver le kit complet.

La pompe de piscine est utilisée pour aspirer l’eau avant de la guider vers le filtre, qui élimine les impuretés, et de la renvoyer ensuite dans le bassin. Ce système de filtration reste le même pour toutes les piscines, hors-sol ou enterrées, quel que soit le type de construction choisi pour le bassin.

A voir aussi : Les secrets pour construire soi-même son poulailler maison

filtre à sable

Le filtre de piscine, à quoi ça sert exactement ?

Le système de filtration est essentiel pour tenir votre piscine propre et utilisable. Les impuretés qui affectent l’eau du bassin proviennent en général de l’extérieur. Au fil de l’utilisation, l’eau stagne, et ces impuretés se déposent et s’accumulent dans votre piscine.

Le filtre permet alors de purifier l’eau du bassin pour qu’elle reste propre. Le système de filtration agit de façon à la renouveler constamment, éliminant ainsi les bactéries qui peuvent s’y trouver. Le filtre garantit ainsi une bonne hygiène pendant les baignades.

Présentation du filtre à sable

Sur le marché, vous pouvez trouver le filtre à sable sous la forme d’une cuve cylindrique ou sphérique. Dans cette cuve se trouvent des matériaux comme le propylène, le polyester ou le polyéthylène. Ils sont conçus pour résister aux fortes pressions et aux produits chimiques.

Le filtre contient également un média filtrant, en l’occurrence le sable, qui permet de retenir les impuretés que peut contenir l’eau. Il est stocké dans une bonbonne, qui en est remplie à 2/3. On peut également trouver des billes de verre ou de la zéolite à la place du sable. Elles ont les mêmes propriétés filtrantes que ce dernier.

Pourquoi opter pour un filtre à sable ?

Le filtre à sable présente bien des avantages. Il s’agit du modèle le plus facile à utiliser et à entretenir qui existe sur le marché. Il dispose d’une excellente finesse de filtration (de 30 à 40 microns) et se nettoie facilement à travers la vanne 6 voies.

L’utilisation d’un filtre à sable est par ailleurs moins coûteuse. Son prix est en général moins élevé que celui des autres filtres proposés sur le marché. C’est également le modèle le plus économique, étant donné que les éléments filtrants ne doivent être changés que tous les 6 à 8 ans.

De même, grâce à sa capacité à éliminer toutes les impuretés de l’eau et à la rendre plus claire, vous serez en mesure d’économiser sur l’achat de produits de nettoyage.

Le filtre à sable présente donc un bon rapport qualité-prix. D’autant plus qu’il est adapté à tous types de traitements et de qualité d’eau, les eaux douces comme les eaux dures.

Quel élément filtrant choisir pour son filtre à sable ?

Bien que le nom se réfère au sable, vous avez le choix de l’élément filtrant pour votre filtre à sable. Ainsi, vous pouvez charger la cuve de sable, de billes de verre ou de zéolite.

En termes de prix, le sable reste le moins cher. Il attire également par sa facilité d’utilisation et d’entretien. Néanmoins, la finesse de filtration dépend du diamètre des grains. Il est ainsi possible d’utiliser deux granulométries différentes afin d’optimiser la capacité du filtre.

La zéolite, elle, a une capacité de filtration nettement supérieure au sable. Ce qui lui vaut un prix plus élevé également. Cependant, son utilisation permet de réduire les produits de traitement de l’eau. Elle s’utilise et doit être entretenue de la même façon que le sable.

Provenant de verre recyclé poli, les billes de verre sont plus performantes que le sable en termes de filtrage. De même, elles évitent la formation de biofilm, contrairement au sable et à la zéolite. Ce qui permet un lavage moins long par rapport aux deux autres médias filtrants.

Comment nettoyer son filtre à sable ?

Après une utilisation continue, le filtre à sable accumule les impuretés retirées de l’eau. À cause de la saleté, l’eau a du mal à passer par le filtre et la pression augmente. Le nettoyage est alors nécessaire pour rétablir sa performance. Pour ce faire, vous devez passer par 2 étapes : le nettoyage hydraulique et le nettoyage chimique.

Le nettoyage hydraulique consiste à inverser le courant de l’eau de la piscine. On parle également de contre nettoyage, de contre lavage ou de backwash. Cette inversion du courant permet le décolmatage du sable. Les déchets retenus dans la cuve seront alors évacués à l’extérieur.

Vous devez effectuer ce contre lavage régulièrement, suivant le volume d’eau de votre piscine et la taille de votre filtre à sable. Si le filtre est relativement petit pour votre piscine, le contre lavage doit se faire de manière fréquente, voire toutes les semaines. Si votre filtre est largement surdimensionné par rapport au volume d’eau de votre piscine, vous pouvez ne faire le contre lavage que tous les mois.

Ce contre nettoyage est particulièrement nécessaire les jours où il y a une fréquentation importante et prolongée de la piscine. Il faut toutefois savoir que la capacité du filtre à sable augmente au fur et à mesure qu’il se charge. Bien que le contre lavage est nécessaire, vous devez éviter de le faire trop souvent.

Le nettoyage chimique, lui, se fait annuellement, pas plus de 2 fois par an. Pour le faire, vous devez utiliser des produits nettoyants, spécial filtre. Ce type de nettoyage permet d’enlever les résidus qui n’ont pas été éliminés par le contre lavage, graisses, huiles solaires ou calcaires.

Comment choisir le débit de filtration pour son filtre à sable ?

Le filtre à sable est proposé sous des débits différents, chez les revendeurs, vous les verrez indiqués en m3/h avec la description du filtre.

Le principe est simple. Tout le volume d’eau de votre piscine doit passer par le filtre afin de le purifier constamment. Le débit de filtration définit donc la capacité du système de filtration à épurer un volume d’eau précis pendant un temps bien déterminé.

Pour connaître le débit qu’il vous faut, vous devez vous en tenir au volume d’eau de votre piscine. Il faut ensuite faire un calcul, en se basant sur un recyclage total du volume d’eau en 4 heures.

Soit, débit de filtration = volume d’eau du bassin/4 (heures).

Pour une piscine qui dispose de 50m3 d’eau, le volume d’eau filtré est de 50 (m3)/4 (h). Soit, 12,5 m3/h.

Il vous suffit d’effectuer un rapprochement entre le débit de filtration indiqué et le volume d’eau du bassin de votre piscine afin de faire le bon choix.

Les autres types de filtres pour piscine hors sol : cartouche, diatomée, zéolite..

Au-delà du filtre à sable, il existe d’autres options pour filtrer l’eau de votre piscine hors-sol : la cartouche, la diatomée et la zéolite.

Filtre à cartouche :
Le filtre à cartouche est un système simple et facile à entretenir. Les cartouches sont en papier plissé qui capturent les débris qui flottent dans l’eau. Vous pouvez nettoyer ou remplacer la cartouche quand elle est sale.
Ce type de filtre convient aux petites piscines hors-sol car il n’a pas une très grande efficacité sur des volumes importants d’eau.

Filtre à diatomées :
Ici, on utilise un matériau naturel appelé ‘diatomites’ extrait des fonds marins qu’on applique sur un grillage au sein du filtre. La maille fine permet une filtration optimale. La diatomée retient toutes les impuretés jusqu’à 5 microns (algues mortes…) restituant une eau cristalline et saine avec peu de produits chimiques ajoutés. C’est le type de filtre le plus cher et son entretien nécessite quelques précautions particulières dont celle d’éviter l’inhalation des poussières lors du réapprovisionnement en diatomées.

Filtre à zéolite :
La zéolite est un minéral volcanique poreux qui possède une capacité inhabituelle d’échanger des ions en raison de sa structure cristalline unique. Elle est capable d’absorber les métaux lourds, les ammoniums, nitrates et phosphates pour un traitement optimal des eaux.
Le coût de la zéolite est plus élevé que le sable mais elle permet une économie sur le long terme car étant très résistante elle se change moins fréquemment.

Filtre à charbon actif :
Ce type de filtre a la particularité d’utiliser du charbon actif qui élimine non seulement les débris flottants dans l’eau mais aussi toutes les substances nocives telles que le chlore ou ses sous-produits. Le principal avantage ici est donc son action purifiante.
Il doit être utilisé en combinaison avec un autre type de filtre puisqu’il ne retient pas tous les types d’impuretés présents dans l’eau (algues par exemple).

Dans votre choix de votre système filtrant, pensez à prendre en compte la taille, le volume et l’usage de votre piscine ainsi qu’à la proximité et disponibilité du matériau choisi (diatomées, zéolite) pour vous assurer un traitement effectif, l’économie de consommation d’eau sur le long terme et surtout une eau cristalline, saine et sûre !

Comment prolonger la durée de vie de son filtre à sable grâce à l’entretien régulier de sa piscine

Un filtre à sable est un élément essentiel de votre piscine hors-sol. Il permet d’éliminer les impuretés et de garder l’eau propre et claire. Pour prolonger sa durée de vie, il faut procéder régulièrement à son entretien. Voici quelques conseils pour y parvenir.

D’abord, il est recommandé de nettoyer le panier pré-filtre situé sur la pompe une fois par semaine pendant la période d’utilisation intensive (été). Nettoyez-le aussi avant et après chaque hivernage.

Vérifiez une fois par mois que le niveau du sable dans le filtre ne soit pas trop bas (en dessous des crépines). Si tel était le cas, alors vous devez rajouter du sable (ou du verre filtrant) jusqu’à atteindre un tiers supérieur du volume total du filtre afin qu’il fonctionne correctement.

Il faut aussi penser à nettoyer régulièrement les buses diffusantes présentes en haut du filtre afin que l’eau puisse circuler librement sans aucune obstruction ni perte de pression.

Une fois tous les deux ans environ, selon l’intensité d’utilisation, effectuez une vidange totale : arrêtez la pompe, fermez toutes les vannes en amont et aval du groupe de filtration, puis ouvrez manuellement avec précaution la vanne multivoie pour évacuer toute l’eau contenue dans le corps même du groupe de filtration. Après cette vidange, vous pouvez changer totalement ou partiellement le sable si nécessaire ainsi que remplacer toutes les pièces défectueuses (joints, crépines…).

Si vous habitez une région où l’eau est très calcaire, une fois par an environ, pensez à nettoyer vos filtres en utilisant un produit détartrant et anti-calcaire pour éliminer les dépôts de tartre qui se sont formés. Le tartre réduit le flux d’eau dans votre système de filtration.

Ne négligez pas la qualité du traitement chimique que vous utilisez dans votre piscine. Un bon entretien passe aussi par un choix judicieux des produits : utilisez des produits adaptés aux caractéristiques particulières de votre eau (dureté, pH…) et respectez scrupuleusement les doses prescrites.

En suivant ces quelques règles simples mais essentielles pour entretenir régulièrement votre filtre à sable, vous prolongerez sa durée de vie tout en optimisant son efficacité !

Nicolas
Afficher Masquer le sommaire