Déménagement

Comment faire changement d’adresse SAAQ ?

413views

La SAAQ a progressivement repris ses activités depuis le 21 avril. Néanmoins, les temps d’attente conduisent encore à un grand mécontentement envers les clients. Nous l’avons vu, à quelques jours des vacances d’été.

À Saint-Jérôme, Jean-Sébastien Coutu tente de démissionner pour la deuxième fois consécutive de sa bande-annonce. La veille, il a perdu toute sa journée de travail en attendant dans le centre de Lachute. « J’ai déposé une plainte auprès de cinq autres personnes. Nous avons attendu dehors de 6h30 à 16h20, sous le grand soleil dans la vague de chaleur. On ne nous a jamais offert de rafraîchissements. Le garde a refusé de nous laisser entrer pour attendre la fraîcheur à l’intérieur. C’est inhumain. Et on n’est même pas passé ! Ils n’ont passé qu’une seule personne sans rendez-vous toute la journée », explique Coutu.

Lire également : Est-ce que La Poste livre le courrier le samedi ?

Même en attendant le son de cloche du premier client dans la file d’attente : « Aujourd’hui Demain, je suis arrivé à 17 h 30. Les rendez-vous vont de l’avant sur les autres, de sorte que vous ne savez jamais combien de temps nous allons passer. Je suis ici pour un transfert d’assiettes depuis deux jours. Nous avons attendu six heures hier, et ils nous ont renvoyés parce que nous étions trop loin. C’est l’enfer. Sérieusement, tu dois faire quelque chose ! Aujourd’hui, c’est la fin de mon autorité. Nous espérons pouvoir survivre… » dit-il.

Ces messieurs ont de la chance aujourd’hui parce que le chef du département de Saint-Jérôme, Lachute et Mont-Laurier, Alain Milmore, a décidé d’ouvrir les portes 15 minutes plus tôt. « Exceptionnellement, il insiste pour accommoder les gens. » Une décision raisonnable, alors que 75 personnes attendent déjà d’ouvrir les portes.

A découvrir également : Comment contacter une agence de déménagement ?

« Nous comprenons le désespoir des gens. Nous faisons la queue partout dans l’épicerie, dans les magasins… » dit Anne Marie Dussault Turcotte Vice-président Stratégie pour les affaires publiques et la prévention de la circulation routière.

À Laval, les clients sans rendez-vous font aussi de longues files d’attente à 5 heures du matin. « On dit que c’est plus rapide à Saint-Jérôme », explique un agent dans le stationnement.

Prendre rendez-vous

Depuis le 1er juin 2020, l’entreprise fournit également des services sans rendez-vous, mais pas partout !

Il y a une certaine confusion, puisque 63 des 97 centres de procuration ont choisi de ne pas fournir de services sans rendez-vous. « Nous informons bien le public sur notre site Web et répondons aux commentaires sur Facebook et Twitter », explique Turcotte.

À Sainte-Agathe (agent CAA), les clients arrivent et partent. Aurèle Melançon, apparemment des personnes âgées, est descendue dans la rue de Saint-Janvier mardi après-midi pour changer d’adresse parce qu’il vivait ici auparavant. Il revenez duille parce que le cabinet d’avocats refuse quelqu’un sans rendez-vous. Les rendez-vous sont réservés pour quinze minutes, et en attendant les sièges sont vides. M. Melançon vient d’apprendre qu’il y a une différence entre un centre de procuration et un centre gouvernemental de la SAAQ.

Romuald Bigras de Val-David a vendu son camion. Il se présenta avec des acheteurs le 7 juillet dans l’espoir de faire le transfert de propriété. Impossible sans rendez-vous. Il cite sous nos yeux le numéro qui apparaît sur la porte verrouillée. On lui a offert de retourner à Sainte-Agathe le 4 août ou à Mont-Tremblant le 21 juillet. « Dans l’ensemble, le rendez-vous est habituellement offert dans les 5 à 10 jours suivant la demande », explique Dussault Turcotte.

En ce qui concerne les tests de compétences, ils n’ont été poursuivis que par accord le 15 juin 2020. Curieusement, il n’était pas possible de créer un Rendez-vous pour un permis moto aujourd’hui en personne dans le centre de Saint-Jérôme : « Clients prioritaires dans les mois où la SAAQ a dû suspendre ses activités en raison de Covid-19 », explique la SAAQ.

La pandémie a parfois un large dos

Bref, depuis la pandémie, la SAAQ a connu un retard important dans la prestation de tous ses services. Un retard, dû en partie à la fermeture complète du mois de mars, en partie depuis la réouverture, est dû à des difficultés d’adaptation aux besoins des clients habitués à être servis sans délai, surtout en cette période de l’année où le remplacement du véhicule est plus nombreux.

La SAAQ a ajouté des opérateurs pour faciliter les rendez-vous, mais les magasins resteront ouverts du lundi au vendredi de 8h30 à 16h30, sauf le mercredi entre 21 h 30 et 16 h 30. Pourquoi ne pas prolonger l’ouverture des heures ? Prévoyez-vous ouvrir les week-ends depuis mars pour combler l’arriéré ? posons la question suivante : « C’est l’un des scénarios que nous analysons actuellement. Certains centres ont déjà commencé à prolonger leurs heures d’ouverture. »

Pourquoi ne pas forcer les centres proxy à ouvrir des blocs d’heures de marche ? Quelles sont les options actuellement envisagées pour commettre la congestion ?

« Nous envisageons des solutions pour améliorer l’accessibilité à nos services », a déclaré Dussault Turcotte. Nous avons considérablement augmenté le nombre de personnes répondues par téléphone tous les jours. Les employés ont été déployés et formés pour prendre en charge les files d’attente. En ce qui concerne toutes les solutions envisagées, le travail n’est pas suffisamment avancé et il est trop tôt pour clarifier ce qu’il y a dans la pratique de l’électricité. »

Référence à un rendez-vous avec la SAAQ

Tests de conduite

Région du Québec : 418 643-5213

Région de Montréal : 514 873-5803

Ailleurs (sans frais) : 1 888-667-8687

Autres services offerts par les services

Particuliers : 1 855 564-3170 (sans frais)

Magasin : 1 855 564-3048 (sans frais)

saaq.gouv.qc.ca/services en ligneVia Internet (sélectionnez le point de service et roulez vers le calendrier !)