Conseils pour entretenir son camélia

Plante à fleurs à floraison généreuse, la durabilité du camélia dépend de la qualité de son entretien. Pour le faire, plusieurs options sont à votre portée. Le rempotage, l’arrosage et la taille sont les principales méthodes adoptées pour entretenir une plante de camélia.

Cette ressource vous en dit davantage sur les conseils pour entretenir votre camélia et vous énumère également quelques-unes des maladies de cette plante.

A voir aussi : Une piscine bien protégée par une terrasse esthétique

Rempoter son camélia pour l’entretenir

Pour entretenir votre camélia, la première des tâches à effectuer est un rempotage. En effet, pour son développement optimal, cette plante doit changer de pot suivant une moyenne de 2 voire 3 ans. Le rempotage camelia suit une procédure assez simple.

Vous devez vous munir d’un pot en terre cuite, en bois ou en plastique dont la taille maximum vaut deux fois celle de votre motte. Le fond de votre pot doit être percé pour avoir un excellent drainage. Utilisez aussi un drainant (écorce de pin) pour maximiser le résultat.

A lire aussi : Pourquoi choisir une piscine hors-sol ?

Ensuite, mouillez la motte du camélia par trempage puis placez-la dans le pot sans la tasser. Vérifiez l’écoulement de l’eau en ajoutant une grande quantité d’eau sur la motte. Ajoutez pour finir, l’écorce de pin fine en consistance sur le dessus du terreau de sorte à ce qu’il soit bien recouvert. Le rempotage peut être effectué par des professionnels.

Arroser convenablement son camélia

L’arrosage est un point d’entretien indispensable pour une plante de camélia. Il s’agit en fait d’un végétal qui apprécie fortement les sols frais, légèrement humides et plutôt acides. De mai à août, il est préconisé d’opter pour un arrosage régulier, mais léger sans excès. Les arrosages excessifs sont néfastes pour le camélia.

Conseils pour entretenir son camélia

À l’approche de l’hiver, il faut protéger les racines superficielles de cette plante contre la gelée. Cette protection est mise en place avec un paillage au pied de couches de feuilles mortes. Un paillis d’écorces de pin permet non seulement la protection des racines durant tout l’hiver, mais également le maintien de l’humidité et de la fraîcheur du sol l’été. Il apporte également l’acidité dont le camélia a besoin.

Bien tailler son camélia

La taille de votre camélia n’est pas une tâche obligatoire, mais elle est nécessaire pour avoir une jolie silhouette et un développement optimal de la plante. Vos camélias en pot apprécieront beaucoup cette attention.

Pour tailler un camélia, il est important d’attendre la fin de la floraison. C’est la meilleure période pour effectuer cette taille. Cependant, il faut savoir que chaque variété de camélia a sa période de floraison. Elle peut avoir lieu au printemps, en hiver ou à l’automne.

Avoir une idée des maladies du camélia

Connaître les maladies auxquelles votre plante de camélia peut être sujette vous permet de mieux l’entretenir. En effet, bien qu’il soit rustique et bien résistante aux maladies, le camélia peut être attaqué par des pucerons ou des cochenilles.

En outre, le camélia peut aussi souffrir d’une chlorose (carence d’un sol trop calcaire). Dans ce cas, un arrosage régulier et un apport d’engrais sont suffisants. Il est également possible d’observer la formation de fumagine, une couche poussiéreuse de couleur grise, marron ou brune, sur les feuilles du camélia. Un entretien régulier de vos plantes de camélia les met à l’abri de toutes ces pathologies et leur confère une longue durée de vie.

Justin
Afficher Masquer le sommaire