Maison

Quelles sont les normes PMR pour maison individuelle ?

Quelles sont les normes PMR pour maison individuelle ?
104views

La construction d’une maison répond à de nombreux critères et à diverses normes (normes PMR) aussi bien pour les individus à mobilité limitée que pour les autres. L’INSEE affirme qu’environ 12 millions de personnes en France seraient considérées handicapées (avec environ 850 000 individus en limitation de mouvements). Le secteur des professions du bâtiment s’est vu imposer l’arrêté du 11 novembre 2009 sur l’accessibilité des personnes en état de handicap aux bâtiments locatif et individuel, ou encore l’application de la RT 2012 et la norme PMR.

Investissements et aménagements à prévoir

Dans le cadre d’une maison locative, pour les personnes handicapées vous devez respecter le code CHCH (le code de la construction et de l’habitabilité). Pour des raisons d’indépendance, à l’intérieur, veillez à faciliter le passage en siège roulant.

A découvrir également : Que faire si votre cheminée consomme trop de combustible ?

Et pour l’extérieur installez des balises pour les malvoyants ou non-voyants afin de les guider (1.20m de largeur sur zone plane), éliminez les bosses et placez des antidérapants. Enfin, facilitez l’accès aux seuils des portes et baies vitrées. La norme PMR est aussi valable pour les habitations individuelles qu’elles soient secondaires ou principales. Au besoin, suivez ce lien pour en savoir plus.

A ne pas oublier 

La norme PMR a pour principal but et intérêt : renforcer le confort, accessibilité, adaptabilité et évolutivité des habitations telles qu’elles soient pour tous. C’est penser à long terme et prévenir les risques futurs. Dans l’aménagement des intérieurs, il faut aussi prévoir entre la douche ou la baignoire et les toilettes une distance de 0.80m x 1.50m carré. Pour ce qui est de la cuisine et les chambres, respectez entre les meubles 1.50m et 0.90m de chaque côté du lit. 

A découvrir également : Quel linge de lit pour une chambre ?

La norme PMR prévoit un crédit d’impôts des travaux d’équipement pour personnes âgées ou handicapées de 25 % de l’investissement lié aux normes. De par sa complexité, installer un jardin nécessite des bons conseils et connaissances approfondies.