Travaux

Peinture qui cloque ? Les conseils pratiques

9views

Afin de pouvoir décorer sa maison ou son bâtiment à son goût, on utilise généralement la peinture. L’humidité du support ou le fait que la peinture ait été appliquée juste après le nettoyage sur un support complètement sec entraîne la formation et l’apparition des cloques. Comment s’en débarrasser ? Dans cet article, nous vous proposons des conseils pratiques pour le faire. 

Méthodes pour traiter une peinture qui cloque

Pour ce faire, vous devez vérifier en amont si votre maison n’est pas sujette aux remontées capillaires d’humidité. Vous devez vérifier également s’il n’y a aucune fuite au plafond, et jusqu’à 2m en dessous. Si c’est le cas, vous devez résoudre ce problème avant de vous lancer dans la procédure d’éradication des cloques. 7 Différentes étapes vous sont proposées pour y arriver. 

A lire également : Quels sont les avantages de faire appel à un vitrier qualifié ?

Vous devez commencer par vous procurer la peinture adaptée au support contenant les cloques. Ensuite, à l’aide d’une brosse ou d’une spatule, vous devez éliminer toutes les boursouflures du revêtement. 

Afin de retrouver une surface uniforme, poncez-les arrêtes de la zone cloquée que vous voulez réparer. Vous pouvez appliquer un enduit fin pour bien lisser le mur ou le plafond à recouvrir, au besoin.

A lire aussi : Pourquoi choisir le bois pour son extension de maison

Laissez-le sécher et poncez légèrement l’enduit. Vous y êtes presque. Encore un peu d’efforts. Appliquez votre sous-couche. Vous devrez repeindre l’intégralité du support si vous utilisez des finitions satinées, brillantes ou des couleurs vives si vous voulez éviter les traces.

Quelles sont les raisons pour qu’une peinture cloque ?

Cela peut être dû à de multiples raisons dont nous vous présentons quelques-unes.

Forte chaleur de la pièce pendant vos travaux

Si vous avez travaillé à une température en dessous d’environ 20°, la peinture va mettre du temps pour sécher. Si vous avez travaillé au-dessus de ce degré, c’est l’inverse : elle va sécher très rapidement. En effet, lorsque vous réalisez vos travaux en période de fortes chaleurs, la peinture en surface sèchera trop rapidement, faisant ainsi barrière aux solvants qui s’échappent du cœur pas encore sec et empêchant sa correcte adhérence sur le support.

Non-respect du temps de séchage entre deux couches 

Si le temps de séchage entre les différentes couches est trop insuffisant, la dernière couche va sécher plus rapidement au contact de l’air libre, faisant ainsi barrière aux émanations de la première couche.

Deux types de peintures ont été superposés

Si au préalable le support était déjà peint avec une finition satinée ou brillante, au moment d’appliquer la peinture, elle va se mettre à perler. Cela serait encore pire si vous appliquez une préparation en phase aqueuse sur une surface recouverte de peinture à l’huile.

Un mur trop humide

Cela peut survenir en raison d’une fuite de canalisation, d’un dégât entrainé par les eaux. Si le mur est imbibé, il peut se montrer impossible à peindre ! cela peut aussi être dû au simple fait que le mur soit humide, car vous l’avez nettoyé juste avant. Enfin, si vous n’avez pas suffisamment séché les enduits de rebouchage avant de les recouvrir, ils peuvent en effet être à l’origine du problème.

 

Afficher
Cacher