Travaux

5 règles de la rénovation intérieure

348views

La rénovation intérieure d’un logement n’est pas facile. Il faut savoir s’y prendre entre le choix des artisans, des travaux ou encore des matériaux à utiliser. Voici 5 règles à suivre pour rénover l’intérieur de votre logement.

L’étude de faisabilité : première étape d’une rénovation d’intérieur

La première des choses à faire est de commander une étude de faisabilité sur les travaux de rénovation que vous anticipez. Il s’agit d’une analyse qui prend en compte tous les facteurs pertinents des travaux de rénovation d’intérieur, y compris les considérations économiques, techniques, juridiques et les contraintes de calendrier. L’étude de faisabilité permet de déterminer la probabilité de mener à bien votre chantier.

Lire également : Tout savoir sur le coût d'une construction de maison en Belgique

La faisabilité d’un projet de rénovation peut dépendre de son coût, des contraintes législatives et de la localisation géographique de l’habitation à rénover.

Il est bon d’avoir un plan d’urgence en cas de circonstances imprévisibles ou en cas d’échec du projet initial.

A lire également : Comment bien choisir sa peinture pour façade ?

Choisissez bien l’artisan en charge de la rénovation

Même si un professionnel vous a été recommandé, cela n’empêche pas d’étudier attentivement son profil. Le choix de l’artisan détermine la qualité de travail. Quelques critères importants permettent de faire le bon choix.

La première chose à faire est d’avoir accès à une liste d’artisans dont le profil rentre dans le cadre de votre projet de rénovation. Il peut s’agir d’artisans qui interviennent dans le cadre de travaux de rénovation créatifs comme un plâtrier, un jointeur ou un plaquiste : vous pouvez en trouver en cliquant sur ce lien par exemple, vous serez alors orienté vers des professionnels vraiment compétents.

Vous devez prendre en compte les prix pratiqués par les différents artisans dont vous avez besoin. C’est un point capital, car le prix peut varier du simple au double selon les artisans. D’où l’intérêt d’effectuer une étude comparative des tarifs.

Gardez à l’esprit qu’un tarif trop bas n’est pas gage de qualité. De même, un prix élevé ne doit pas être fixé par fantaisie. Il doit être justifié suivant la qualité de la prestation et des matériaux utilisés.

C’est ainsi que vous pouvez être sûr de choisir le meilleur artisan possible.

Carreleur

Rénovation intérieure : optez pour des matériaux de qualité

Les matériaux de qualité ont un meilleur aspect visuel. Si vous voulez que la pièce que vous aménagez soit la plus belle possible, vous devez investir dans des matériaux de grande qualité. Par exemple, vos comptoirs doivent être en matériau noble, comme le granit, la pierre naturelle ou le bois dur. Ils donneront à la pièce un aspect plus luxueux.

Les matériaux de qualité sont également plus durables. Il est important de rappeler que, lorsque vous rénovez, vous faites un investissement. L’idée est de s’assurer que cet investissement rapporte autant de valeur que possible. Si vous choisissez des matériaux de haute qualité, ils seront plus durables et dureront plus longtemps. La dépense peut donc en valoir la peine si un matériau dure trois ou quatre fois plus longtemps qu’un matériau moins coûteux.

Les matériaux de qualité nécessitent souvent moins d’entretien. Bien que ce ne soit pas toujours vrai, les matériaux de qualité sont plus faciles à entretenir régulièrement. Si vous utilisez des matériaux de qualité inférieure dans des zones humides, vous risquez de vous retrouver avec des taches, des moisissures et beaucoup de nettoyage à faire. En revanche, lorsque vous choisissez des matériaux de qualité supérieure, ils sont plus susceptibles d’être résistants aux moisissures et à la corrosion.

Pour finir, soulignons aussi que les matériaux de qualité ne coûtent pas toujours aussi cher quand on se projette sur le long terme. C’est le concept de dépenser plus pour économiser plus. Lorsque vous commencez avec des matériaux de haute qualité, ils sont susceptibles de nécessiter moins de réparations et de coûter moins cher en entretien également, comme nous l’avons vu.

Rénovation intérieure : misez sur le faux plafond

L’installation d’un faux plafond fait partie des travaux de rénovation intérieure les plus populaires. Il s’agit d’une structure en PVC, en bois ou en métal que l’on fixe sur le plafond déjà existant. Il est indépendant de celui-ci. Le faux plafond permet de réduire le volume d’une pièce et ainsi réduire le volume d’air à chauffer. C’est également une structure qui a une portée esthétique puisqu’elle permet de camoufler les défauts d’un ancien plafond. Le faux plafond peut aussi cacher les câbles et améliorer l’isolation thermique et phonique d’une pièce. L’installation de faux plafond est confiée à un plaquiste.

rénovation faux-plafonds

Vérifiez toujours les possibilités de financement offertes par les pouvoirs publics et autres entités

L’État a mis en place des aides pour encourager les citoyens à rénover leur intérieur. Ces dispositifs concernent généralement les travaux qui ont une portée écologique. Voici quelques aides qui peuvent financer votre projet de rénovation intérieure.

MaPrimeRénov’

Cette aide permet de financer les dépenses engagées dans l’amélioration de l’isolation thermique du logement. Elle s’adresse aussi aux travaux de ventilation, de chauffage et d’audit énergétique. MaPrimeRénov’ est octroyée aux propriétaires de logements. Le montant varie et peut monter jusqu’à 20 000 €.

Écoprêt à taux zéro

Il s’agit d’une aide (crédit à taux 0) comprise entre 7 000 € et 30 000 €. Elle s’adresse principalement aux travaux de rénovation qui visent à améliorer la performance énergétique de votre habitation. Il peut s’agir de travaux sur le plafond, la toiture, les fenêtres, etc.

Habiter mieux sérénité

Accordée par l’Agence nationale de l’habitat (Anah), cette aide permet de financer la rénovation énergétique de votre habitation. Elle concentre aussi bien les travaux intérieurs qu’extérieurs. Pour être éligible, il faut que vos travaux fassent atteindre une performance énergétique de 35 % à l’habitation. Il faut également que les travaux soient réalisés par des artisans spécialisés et qualifiés.

Habiter sain

Cette aide est octroyée par l’Anah. Elle permet de financer des travaux qui visent à améliorer l’état sanitaire du logement. Les travaux doivent être menés pour mettre en sécurité votre logement et le rendre plus sain. Il peut s’agir par exemple de travaux de construction de salle de bain. L’aide équivaut à 50 % du montant HT des travaux, avec un plafond fixé à 10 000 €.