Immo

Immobilier : investir dans le neuf ou dans l’ancien ?

138views

Quand on veut se lancer dans l’investissement immobilier, il y a plusieurs paramètres à prendre en compte. Certes, le prix du neuf n’est pas toujours donné, mais en choisissant un bien ancien, il est fort probable qu’on soit obligé de le remettre aux normes. Avant de se décider, l’idéal serait alors de bien étudier les deux cas tout en se référant à sa situation personnelle.

Une grande différence au niveau du prix

On ne peut pas le nier : le prix qu’affiche un programme immobilier neuf bordeaux est bien plus élevé que celui qu’affiche un bien ancien. La différence est bien plus importante et peut aller de quelques milliers à quelques millions d’euros. C’est ce qui fait d’ailleurs qu’un bon nombre se tourne vers l’ancien.

A lire en complément : Netimmo le nouvel agrégateur d’annonces immobilières en Suisse Romande

Cependant, quand on fait ce type d’acquisition, il faut voir sur le long terme. Il faut savoir que le neuf engendre des frais ultérieurs beaucoup moindres que l’ancien. On peut par exemple citer les frais de notaire et les factures énergétiques qui seront moins élevés. S’il faut entreprendre d’éventuels gros travaux sur ce bien neuf, vous n’aurez pas à débourser aucun euro, car vous pouvez encore faire jouer la garantie décennale.

Lire également : Déménager dans l'Orne : les choses à savoir

Attention à l’argument fiscal

Si certains se laissent aussi tenter par l’acquisition dans un programme immobilier neuf bordeaux, c’est pour l’avantage fiscal. Avant de signer, il faut bien comprendre le principe et les conditions du dispositif de défiscalisation. Vous devez savoir que dans ce dispositif de défiscalisation, il est mentionné en noir sur blanc que vous ne pouvez pas vendre le bien quand vous voulez, car ceci va remettre en cause l’avantage fiscal dont vous profitez. Ceci dit, pour vous décider entre le neuf et l’ancien, ce n’est pas cet avantage fiscal qui devrait vous aider à trancher. Vous pouvez tout de même considérer le rendement locatif.

Les travaux qu’il faut prévoir pour l’ancien

Lorsque vous visitez un bien ancien, il peut très bien vous plaire. Cependant, lors de cette visite, vous devez bien ouvrir les yeux sur les travaux qu’il faut réaliser, car il se peut que vous ayez là une « passoire thermique ». En achetant un bien dans le neuf, vous n’avez pas à penser aux travaux et il n’y aura que très peu de dépenses exceptionnelles, ce qui vous permet de mettre un chiffre bien précis sur la rentabilité.

Si vous investissez dans l’ancien, les rendements locatifs peuvent être plus élevés, mais vous allez faire face à ces différents travaux. Au départ, vous serez déjà obligé de prendre une belle enveloppe pour les travaux de rénovation thermique et par la suite, on ne peut pas écarter les travaux imprévus. C’est ce qui fait que les rendements sont plus aléatoires.

Sur les trois points que nous avons vus dans cet article, le neuf remporte le match sur l’ancien, sauf sur le prix d’achat. Cependant, ce prix élevé à l’acquisition, se fera très vite oublier avec les moindres dépenses que va occasionner le bien sur le long terme. Pour ce qui est de l’avantage fiscal, il faut bien prendre connaissance des contraintes liées au dispositif en question.