Maison

Les types de chauffages les plus économes en 2021

25views

Parce que l’énergie peut s’avérer très onéreuse et qu’il convient de ne pas en surconsommer afin de préserver la planète, la plupart des foyers français aspirent à bénéficier d’un système de chauffage qui soit économe, mais qui n’en soit pas moins performant. L’eau chaude et le chauffage représentent une portion notable des dépenses énergétiques mensuelles pour un foyer. Il est donc normal de vouloir minimiser les coûts. Découvrez dans cet article les systèmes et les bonnes astuces pour maîtriser vos factures énergétiques.

Une chaudière à bois ou un poêle à bois peut diminuer de moitié vos factures d’énergie

Pour faire baisser le prix affiché sur la facture de chauffage sans compromettre le confort de chauffe du logis, adopter un chauffage économe et performant est la seule solution. Si vous souhaitez en savoir plus sur les solutions de chauffage les plus rentables qui s’offrent à vous, n’hésitez pas à vous adresser à un chauffagiste professionnel, spécialiste en la matière.

A lire aussi : Comment trouver un dératiseur à Paris ?

Respectueux de l’environnement, le poêle à bois fonctionne à l’aide de granulés ou de bûches. Considéré comme l’énergie la moins chère du marché, le bois (bois recompacté, granulés et bûches) correspond à un mode de chauffage particulièrement rentable. Son installation requiert toutefois un investissement relativement important. Mais le budget compris entre 1 000 et 4 000 euros à prévoir pour l’installation d’un poêle à bois sera largement compensé par l’usage économique du dispositif. Pour sa part, la chaudière à bois pouvant coûter jusqu’à 18 000 euros, elle est plutôt préconisée pour réchauffer les grandes habitations. Mais l’équipement est tout aussi économique.

La chaudière à condensation

Il faut compter entre 3 000 et 7 000 euros de budget pour installer une chaudière à gaz à condensation. Parallèlement aux modèles à gaz, vous avez également la chaudière à condensation fonctionnant à l’aide de pellets. Mais pour une combustion au gaz, un raccordement au gaz de ville est naturellement requis.

A lire en complément : Comment choisir un lit ou un cadre de lit ?

Ce type de chaudière couvre l’usage de l’eau chaude sanitaire et celui du chauffage. Doublez les économies réalisées en remplaçant votre vieille chaudière par un équipement moderne, plus performant. Souvent présent dans les appartements en ville, cet appareil procure un confort sans pareil et diffuse une chaleur homogène et douce. Il vous permet de réduire le prix de votre facture de 30 %.

La pompe à chaleur, pour un maximum de rentabilité

Il s’agit ici d’un système qui use de la chaleur venant de l’extérieur pour chauffer l’intérieur de la maison. Vous pouvez trouver des modèles réversibles utilisés en vue de vous rafraîchir en été. La pompe à chaleur coûte relativement cher, mais à terme, elle vous donne l’opportunité d’économiser jusqu’à 60 % sur votre facture d’énergie.

Vous pouvez relier ce système à la ventilation de votre domicile. Cette technique permet de renouveler l’air à la maison et de garder une bonne chaleur. Très efficace et rentable, la pompe à chaleur constitue la solution de prédilection des particuliers et des constructeurs pour les constructions neuves.

travaux chauffage chauffagiste

Le radiateur à inertie

Avec l’électricité souvent onéreuse, on a tendance à penser que le chauffage électrique est le type de chauffage le plus coûteux. Ceci est en partie vrai, mais cela ne vaut pas vraiment pour les radiateurs à inertie qui représentent au contraire des systèmes de chauffage très abordables à l’achat.

En adoptant ce dispositif, vous pourrez vous réchauffer sans dépenser une fortune. De plus, il délivre des performances très appréciables. Un bon investissement sur le moyen terme pour des besoins en chauffage ponctuels (si la surface du logement fait moins de 100 m²). En outre, le logement qui accueille ce dispositif doit être parfaitement isolé.

La chaudière fioul à condensation

Cette alternative est à envisager si votre habitation n’est pas raccordée au gaz. Offrant une diffusion rapide et homogène de la chaleur, cet équipement convient aussi aux grands espaces.

Notez toutefois la fluctuation des tarifs du pétrole et ayez le réflexe de remplir régulièrement vos cuves, même hors saison. Pour cette option, le coût annuel d’utilisation est d’environ 1 700 euros.

Le chauffage solaire

Rentable à la fois en termes de budget et pour l’environnement, le chauffage solaire allie écologie et économie. Avec un tel équipement, vous pouvez espérer réaliser une économie énergétique de 10 à 50 %. Votre localité a peu d’importance. Néanmoins, l’installation du dispositif nécessite un investissement relativement conséquent.

Débutant à 4 500 euros, le prix d’un chauffage solaire peut effectivement vite s’envoler jusqu’à 22 000 euros. Avec un tel prix, ce type de chauffage ne peut être rentable que sur le long terme. Néanmoins, son acquisition pourrait être facilitée avec la contribution de l’État, qui, en vue d’encourager les particuliers à la rénovation énergétique, a déployé de nombreux dispositifs d’aide.

Des aides financières octroyées par l’État pour l’acquisition d’un chauffage économe

Pour aider les Français à passer à un mode de chauffage économique, l’État a mis en place différentes aides. Ces dernières sont destinées à financer ce passage à un système de chauffage moins gourmand en énergie. L’attribution de ces aides se fait sous conditions d’éligibilité. Il convient de se renseigner sur celles-ci, sachant que l’une de ces conditions consiste à passer par un professionnel certifié Reconnu Garant de l’Environnement (RGE).

MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ est une aide mise à votre disposition depuis début 2021. Elle est issue d’une fusion entre deux anciennes aides : le CITE et le programme de l’ANAH. Cette prime se réserve aux travaux de chauffage, d’isolation et d’audit énergétique. Son montant varie en fonction de la région ou la performance des matériaux mis en œuvre.

Vous pouvez prétendre à cette aide dans le cadre de l’installation de divers équipements de chauffage, dont :

  • les pompes à chaleur à air ou à eau,
  • les poêles à granulés et les cuisinières,
  • le chauffe-eau thermodynamique ou solaire.

Écoprêt à taux zéro

Le montant de ce prêt à taux zéro peut aller jusqu’à 30 000 €. Libre à vous de l’allouer aux différents travaux portant sur la rénovation énergétique. Ce sont notamment l’isolation du logement et la mise en place d’un chauffe-eau fonctionnant aux énergies renouvelables.

Coup de pouce Économies d’énergie

L’État propose également cette prime énergie aux foyers modestes. Ainsi, grâce à cette dernière, ces familles peuvent accéder à différents travaux pour la rénovation énergétique de leur habitation. Cette participation étatique concerne les dépenses allouées aux travaux de remplacement du chauffage.

Afficher
Cacher