Travaux

Comment faire du béton ou du mortier ?

Comment faire du béton ou du mortier
13views

Faire du béton à la main peut être très rapide et efficace pendant la réalisation de petits travaux tels qu’un jointoiement ou un scellement. D’ailleurs, le principe est le même lorsque vous voulez rapidement faire un gâchage de mortier.

En revanche, vous devez réaliser un bon dosage afin que la construction ou la réparation reste solide sur le long terme. Dans cet article, découvrez comment faire correctement du béton ou du mortier.

A lire également : Dans quels cas faire appel à un plombier ?

L’outillage et les matériaux nécessaires au dosage du mortier et du béton

Le dosage du béton est un travail qui nécessite ; un bac à gâcher ou une brouette, une truelle ou une pelle puis un seau de maçon gradué pour recueillir de l’eau. Au niveau des matériaux, il vous faudra environ 1400 kilogrammes de sables et 400 kg de ciment pour réaliser le dosage d’un mortier d’environ 1m3.

Cependant, pour réaliser le dosage du béton de fondation ou de travaux, courant, vous aurez besoin du ciment, du sable, mais aussi de gravillons. La quantité des matériaux du dosage sera proportionnelle à l’importance des travaux et à vos besoins.

A voir aussi : Sélectionner le bon artisan : nos conseils

Le dosage du béton

Il existe des dosages usuels sur bases desquels on réalise le mélange de béton. Pour réaliser un béton de fondations par exemple, on mélange en général 3,5 volumes de gravillons, 2,5 volumes de sable, 1 volume de ciment et un demi-volume d’eau. Mais lorsqu’il s’agit du béton pour les travaux courants, on mesure 3 volumes de graviers, 2 volumes de sable, 1 volume de ciment et un demi-volume d’eau.

Pour le dosage du mortier, on additionne à 3 volumes de sable, 1 volume de ciment plus un demi-volume d’eau.

béton

La fabrication du béton et du mortier

Pour fabriquer le béton, c’est les gravillons qu’on dépose en premier avant de verser du sable et du ciment. L’ordre est le même lorsqu’il faut fabriquer le mortier. Mais attention, on ne met pas de gravillons dans la fabrication du mortier ! Faites deux ou trois tas et assurez-vous de mélanger correctement les éléments à sec à l’aide d’une truelle ou d’une pelle jusqu’à ce que tout soit uniforme.

Ensuite, faites un cratère au sommet du tas et versez-y les 2/3 de l’eau du gâchage prévue. Continuez à imprégner doucement le mélange et retournez les pelletées de sorte à mouiller correctement le mélange. Malaxez continuellement le mélange en y versant progressivement le reste d’eau, jusqu’à obtenir la consistance voulue. Dès que votre béton ou mortier atteint la bonne consistance, versez-le dans une brouette ou dans l’auge et faites-en usage. Après vos travaux, lavez votre matériel au jet d’eau, laissez sécher et rangez.

Il est très facile et très courant de rater le dosage d’un béton ou d’un mortier. En effet, le béton doit être suffisamment mou et poreux sans être trop liquide, car l’excès d’eau augmente les risques de fissuration et endommage la résistance. Il en est de même pour le mortier. Lorsque le dosage et le mélange sont réussis, on observe une fine pellicule d’eau après le lissage. Quant à la consistance d’un mortier bien fabriqué elle doit être patelin et onctueux.

Afficher
Cacher