Comment rechercher (et trouver) la fraise à bois idéale

Tous ceux qui travaillent le bois (que ce soit pour les loisirs ou pour des raisons professionnelles) le savent : tôt ou tard, on aura besoin d’une fraise à bois.

Et ceux qui doivent la choisir pour la première fois n’échapperont pas à certains doutes et difficultés.

A lire aussi : Entretien essentiel de la maison

En effet, le monde des fraises à bois est étonnamment vaste et comprend un grand nombre d’articles qui, à première vue, peuvent sembler presque identiques, mais qui ne le sont pas du tout.

Les fraises à bois diffèrent tant par leur forme que par le matériau dans lequel elles sont fabriquées.

A découvrir également : Combien coûte les services d’un vitrier à Paris ?

Et ces différences ne sont pas le fruit du hasard : elles ont une raison bien précise.

Dans cet article, nous allons voir quels sont les critères à prendre en compte avant d’acheter une fraise à bois.

Pourquoi le matériau de la fraise à bois est-il important ?

Les fraises à bois peuvent être fabriquées dans différents matériaux.

En gros, on peut dire qu’il y a trois matériaux principaux qui sont utilisés pour les fabriquer :

  • L’acier
  • Le métal dur
  • Le diamant polycristallin

L’acier est un matériau très souple et malléable. Il s’ensuit que les fraises à bois en acier sont généralement très précises, mais pas très robustes.

Le carbure de tungstène ou métal dur, en revanche, offre une garantie de durabilité bien supérieure à celle de l’acier, mais il est naturellement plus cher.

Le diamant polycristallin, quant à lui, est un matériau extrêmement dur et durable, mais il garantit également une grande précision. Il est généralement utilisé sur les fraiseuses professionnelles CNC. C’est pourquoi nous les laisserons de côté dans le cadre de notre discussion.

D’après notre première description, vous vous êtes probablement convaincu qu’il faut acheter une fraise à bois en carbure pour garantir la qualité et la durabilité, c’est-à-dire que vous devrez investir une somme d’argent assez importante par rapport à celle que vous investiriez pour acheter une fraise à bois en acier.

En réalité, ce n’est pas forcément le cas.

En effet, la fraise à bois en acier peut aussi vous convenir.

Pour le comprendre, il suffit de considérer deux éléments :

  • Le type de bois que vous allez travailler
  • Le nombre de pièces à réaliser

Si l’utilisation de la fraise à bois ne s’avère qu’épisodique, il n’est pas nécessaire d’acheter une fraise à bois en carbure de tungstène.

En revanche, vous devrez le faire si vous avez l’intention de fabriquer de nombreuses pièces et donc de soumettre votre fraise à bois à une usure assez importante.

De même, l’acier sera plus que suffisant si vous avez l’intention non seulement de faire quelques pièces, mais aussi d’usiner du bois tendre et/ou non traité.

Cependant, il faudra penser au métal dur si le bois que vous allez usiner est dur et/ou traité.

Bref, en matière de fraises à bois, dépenser plus n’est pas forcément faire le bon choix !

Choisir la bonne forme de fraise à bois

Mais les différences entre les divers types de fraises ne s’arrêtent pas là.

L’autre grande différence est la forme, car c’est d’elle que dépend la possibilité de réaliser un certain type d’usinage plutôt qu’un autre.

Il existe des fraises droites, hélicoïdales, cylindriques, coniques, en forme d’arc, etc.

Pour savoir lequel choisir, il faut savoir exactement quel type d’usinage on veut faire et ensuite trouver la fraise à bois correspondante à l’aide de tutoriels et de descriptions de produits.

La fiabilité, l’expérience et la précision du détaillant sont d’une importance capitale.

En effet, il n’est pas du tout pratique de s’adresser à un détaillant au hasard : il faut choisir un détaillant qui offre bien sûr la qualité et le rapport qualité-prix, mais aussi des descriptions de produits précises, un bon nombre de tutoriels et un service clientèle serviable et efficace, capable de dissiper tous les doutes.

Céline
Afficher Masquer le sommaire