Travaux

Comment sont gérés les terres et déchets sur les chantiers du BTP ?

Comment sont gérés les terres et déchets sur les chantiers du BTP
173views

Les travaux du chantier entrainent de nombreux déchets dont il faut souvent s’en débarrasser après l’exécution d’un projet de construction. Alors que certains de ces déchets sont encore utilisables, d’autres par contre sont inutiles. Face à cette situation, plusieurs professionnels ignorent quoi faire avec ses débris. Il est important de rappeler que près de 3/4 des déchets produits en France sont issus du secteur du bâtiment.

Ce qui conduit à une prise de conscience des impacts environnementaux causés par la construction. C’est dans ce contexte que le concept de gestion des déchets a vu le jour. Constituant un enjeu environnemental, il se présente aussi comme une responsabilité pour les artisans du BTP. Comment sont gérés les déchets sur les chantiers ? C’est ce que vous allez découvrir dans cet article.

A découvrir également : Aménagez vos combles pour gagner de l’espace

Les déchets inertes

Sur le chantier BTP, on distingue différents types de déchets parmi lesquels les déchets inertes qui représentent 72% des déchets de chantier. Ce sont les déchets minéraux dont les propriétés physico-chimiques restent intactes après stockage. Ils ne sont donc pas biodégradables et ne se décomposent pas. A titre d’exemple, on peut citer le béton, la terre, les tuiles, la céramique, les matériaux de terrassement, les gravats, les verres, les pierres naturelles, les briques, etc.

Ces déchets inertes peuvent être valorisés par des prestataires comme HESUS. La terre, les produits béton et les pierres naturelles pourront être convertis en granulats et utilisés dans le renforcement d’infrastructures.

A découvrir également : Comment lutter contre les punaises de lit ?

Les déchets dangereux non inertes

Ils représentent 26% des déchets sur les chantiers de construction et ne sont ni inertes, ni dangereux. De plus, ils n’ont pas de propriétés explosives ou corrosives. On peut citer le bois, les isolants, le plastique, les métaux, les emballages, le plâtre, etc. Lorsqu’ils ne sont pas triés, ces déchets sont éliminés dans une déchetterie.

sont gérés les terres et déchets sur les chantiers du BTP

Quant à leur valorisation, elle fait partie des solutions durables pour les professionnels du BTP. Ici, vous avez le choix entre la valorisation matière et la valorisation énergétique. Par exemple, dans le cadre d’une valorisation énergétique, le bois peut être utilisé dans les chaufferies à base de bois. D’autre part, il peut intervenir dans la création de panneaux ou de pâtes à papier (valorisation matière). En ce qui concerne les métaux, ils peuvent être refondus et réintégrés dans le secteur métallurgique.

Les déchets dangereux

Que ce soit dans la construction ou la déconstruction, on compte les déchets dangereux parmi les déchets qu’on retrouve sur les sites et sols polluées BTP. Comme l’indique leur nom, ils comportent des substances toxiques. Dans cette catégorie sont classés les hydrocarbures et leurs dérivés, les peintures et vernis, le plomb, les bouteilles de gaz, l’amiante, le goudron, les piles, le goudron… La liste est non exhaustive.

Les déchets dangereux requièrent un traitement spécifique lors de la collecte de déchets. Ils ne doivent pas être mélangés avec les autres types de déchets. Il faudra plutôt les emballer et les étiqueter. Il est possible de les valoriser en fonction de leur nature. A cet effet, les matériaux dotés d’un revêtement avec des peintures au plomb sont traités par sablage ou vitrification dans des locaux spécifiques. Enfin, il convient de souligner que les déchets dangereux sont soumis à un suivi documenté.