Maison

Louer un bien immobilier : les étapes importantes

372views

Que ce soit pour vendre ou pour louer un bien immobilier, vous n’êtes pas toujours obligé de passer par une agence immobilière. Pour que la location soit rentable et vous épargne d’éventuels désagréments, il faut tout planifier.

Diagnostics avant mise en location

 

A voir aussi : Quel aménagement pour une chambre parentale ?

En tant que bailleur, vous avez un certain nombre d’obligations. Vous devez offrir à vos locataires un bien immobilier propre à l’habitation. Cette contrainte englobe plusieurs caractéristiques touchant à l’intégrité du logement, son fonctionnement et ses équipements. Outre la mise en état du logement, il y a plusieurs diagnostics que vous êtes obligé d’effectuer avant la mise en location.

La liste des diagnostics à faire peut varier selon le type de bien mis en location. Dans tous les cas, vous devez effectuer un diagnostic de performance énergétique. À cela il faut ajouter le diagnostic sur l’état des risques naturels. D’autres diagnostics comme celui des Termites et de l’exposition au plomb peuvent également rallonger cette liste.

A voir aussi : Quelques conseils pour bien choisir la taille de son matelas

De l’annonce au choix du locataire

Que vous passiez par une agence ou fassiez les démarches vous-même, les étapes suivantes sont incontournables.

Détermination du loyer à appliquer

Appliquer un loyer juste vous permettra de trouver des locataires plus facilement. Pour ce faire, il y a d’abord les plafonds appliqués dans votre ville. Si une telle limitation n’existe pas, le bon sens veut que vous ne vous écartiez pas de la moyenne des loyers appliquée pour des biens immobiliers similaires. Si votre bien est déjà en location, vous devez vous référer à l’indice de référence des loyers pour redéfinir le prochain loyer à appliquer. Sinon, vous pouvez toujours vous aider des simulateurs en ligne.

Publication d’annonces immobilières

Rien ne vous empêche d’utiliser d’autres canaux comme le bouche-à-oreille ou votre site web pour trouver des locataires. Par contre, il est quasi impossible de se passer de l’annonce publicitaire. Outre le fait que votre annonce doit être particulièrement accrocheuse, il faut également fournir une liste d’informations prévue par la loi Alur.

Organisation des visites de locataires potentiels

Si le bien que vous mettez en location est intéressant, vous ne tarderez pas à avoir des propositions. Avant d’organiser les visites, vous devez faire le tri des candidats les plus susceptibles de louer le bien. Ensuite, pour ne pas sacrifier trop de temps, vous pouvez organiser des visites par groupe.

Choix du locataire final

Le choix du locataire est crucial. Pour ne pas tomber sur des mauvais payeurs ou de mauvais locataires, il est important de se baser sur des données fiables. Dans le dossier du locataire, vous devez au moins avoir des justificatifs de revenus et de domicile. Faites attention aux documents que la loi vous interdit de demander au locataire.

De la signature du bail à l’état des lieux d’entrée

Pour vous assurer, il est possible de mettre en place un système de caution au futur locataire ou de souscrire à une garantie de loyer impayé. Sachez que le dépôt de garantie ne doit pas excéder des plafonds : un mois de loyer pour la location vide et deux mois de loyer pour le meublé.

Il est utile de rappeler qu’en annexe du contrat de bail, il doit y avoir le dossier de diagnostics immobilier. Enfin, avant la remise des clés, la loi vous oblige à faire l’état des lieux d’entrée. Cette étape ultime sert à évaluer l’état du logement, son fonctionnement et ses équipements avant l’occupation des lieux par les locataires.