Déco

Nos conseils pour peindre un mur extérieur

20views

Peindre ses murs extérieurs est un processus à ne pas prendre à la légère. Le peintre doit être méticuleux dans tous les détails pour ne pas altérer au design des murs la maison.

Mais comment réussir la peinture de cette paroi ? Par le présent article, découvrez quelques astuces ingénieuses pour peindre le mur extérieur de sa maison

Lire également : Trouvez la cuisine idéale rapidement

Quand est-ce qu’il faut peindre le mur extérieur ?

En temps normal, vous pouvez peindre les murs quand l’envie vous surprend. D’ailleurs, la saison propice pour ce procédé est l’automne ou bien le printemps.

A découvrir également : Aménager son sol : pourquoi choisir le parquet ?

Au cours de ces saisons, la température est très modérée. Ce qui permettra un assèchement optimal de la peinture. Or, il est impératif de repeindre les murs quand la coloration s’altère. Autrement dit, si la couleur devient terne ou s’écaille.

Dans certains cas, si le mur se retrouve fissuré, il est inéluctable d’y appliquer une seconde couche de peinture, et cela, une fois avoir réparé le mur détérioré.

Dans d’autres situations, si le mur et la peinture présentent des tâches de saleté, on repeint la paroi en guise de nettoyage.

Bien souvent, les personnes utilisent des décapants pour faire partir l’ancienne peinture avant d’y mettre une nouvelle couche.

Quel matériel utiliser ? Peinture à l’eau ou à l’huile ?

Le choix de la peinture varie de l’aspect de l’habitat et du matériau dans lequel il a été majoritairement conçu. Notons que la peinture à l’eau convient aux surfaces poreuses et irrégulières.

Quant à la peinture à l’huile, elle irait mieux aux surfaces très lisses. Une fois avoir identifié la nature de votre espace, il ne vous reste qu’à vous procurer des peintures convenables.

Si vous souhaitez mettre la main sur des peintures de qualité, veillez choisir des peintures certifiée Ecobel et reconnue par la Norme Française Environnementale.

Ces types de peinture constituent à cet effet peu de résidu toxique et très écologique. Par ailleurs, les outils à utiliser pour peindre sont le rouleau, la manche télescopique, l’escabeau, le grattoir, l’enduit de rebouchage, le nettoyeur à pression, le papier à poncer, le white Spirit, le grattoir et la grille d’essorage.

Vous pouvez vous rendre sur decodemamaison.fr si vous souhaitez avoir plus de renseignements sur ces deux types de petinture.

Quelles sont les étapes à suivre pour peindre un mur ?

  • Préparer le mur

Avant de peindre les murs extérieurs, assurez-vous qu’ils ne contiennent pas de traces de fissure ou d’entaille. Dans le cas contraire, il faudra colmater les fissures avant d’appliquer une quelconque couche de peinture.

Pour ce faire, ouvrez les fissures avec un burin. Enlevez ensuite toutes les parties qui n’adhèrent pas à la structure.

Ensuite, appliquez généreusement le durcisseur et laissez sécher. Remplissez par la suite de mastic acrylique les fissures, de préférence à l’aide d’un pistolet extérieur.

Enfin, lissez le mastic avec une lame à enduire. Ceci fait, la surface murale est apte à accueillir la nouvelle couche de peinture.

S’agissant là d’une opération assez délicate, il est indispensable que vous contactiez un professionnel qualifié en peinture au cas où le maniement de certains outils vous échappe.

  • Appliquer la peinture sur le mur

Pour peindre vos murs extérieurs, commencez par appliquer une sous-couche appelé un primer. Quand la sous-couche est sèche, commencez par travailler à la brosse de pouce les angles et les zones difficiles d’accès. Peignez le reste du mur au rouleau.

Alternez les passages horizontaux et verticaux en travaillant de haut en bas sur une portion de 1 m² environ. Prenez le temps de peindre chaque façade en une fois pour éviter les traces de séchage.

Quelles sont les précautions à prendre ?

Utilisant des substances chimiques, la peinture s’avère être une activité risquée. Il est de ce fait indispensable de s’équiper des matériels de protection comme les lunettes de protection, les gants, les bottes solides et même un uniforme spécial.

Pour éviter toute sorte d’accident, il faut baliser la surface de travail. Cela interdira l’accès aux non-concernés. La coupure d’électricité et le déplacement d’objet susceptible d’entraver l’intervention est également à tenir compte.

Afficher
Cacher