Combien coûte les services d’un vitrier à Paris ?

Le vitrier est un artisan qui excelle dans le maniement du verre. A cet effet, il peut réaliser différents types d’ouvrages. On peut faire appel à lui pour remplacer ou installer une fenêtre, pour concevoir un miroir sur-mesure, pour aménager des portes-fenêtres, ou encore pour construire une véranda en verre. Le vitrier réalise un travail très pointu, tant au niveau de la découpe ou de la fabrication de vitres, que dans leur installation. Par conséquent, son intervention doit être rémunérée à l’aune de son expertise. Et pour avoir un aperçu du tarif d’un vitrier à Paris, nous vous donnons quelques chiffres approximatifs.

Tarif d’un vitrier à Paris pour les fenêtres et les vitrines

Si vous décidez de faire appel à un vitrier à Paris 10 pour effectuer des prestations sur une fenêtre, vous devrez commencer à compter à partir d’une centaine d’euros. S’il s’agît d’installer un nouvel équipement ou de changer une fenêtre fissurée, prévoyez entre 100 et 700 euros. Le tarif fixé par le professionnel va varier en fonction des dimensions de la fenêtre et de la nature du verre. 

A lire aussi : Comment enlever une prise Schneider ?

Si le travail du vitrier en Île de France consiste à réparer ou à rénover une vitrine, les coûts seront identiques aux précédents. Si vous souhaitez réceptionner une fenêtre conçue sur-mesure, le prix qui vous sera facturé dépendra de la taille ainsi que du type de matériaux utilisés. Dans ce cas, budgétisez également entre 100 et 700 euros. Pour ce qui est de la commande d’une porte-fenêtre, comptez au moins 1 250 euros, matériel et main d’œuvre compris. Le coût d’intervention pour une fenêtre de toit sera de 165 euros au minimum.

Coût d’un dépannage de vitrerie à Paris

Pour un dépannage de vitrerie, le coût de la prestation d’un vitrier à Paris commencera à partir de 150 euros. Pour remplacer une vitre brisée, prévoyez entre 150 et 200 euros. Si les travaux doivent être réalisés au niveau de l’huisserie, le coût de la main d’œuvre se situera également dans cette fourchette de prix.

A lire aussi : Pourquoi opter pour une maison clé sur porte ?

Prix de construction d’une véranda vitrée à Paris

Le coût de l’aménagement une véranda vitrée dans votre jardin sera fonction des matériaux et du style de construction. En moyenne, un tel projet peut vous revenir à 15 000 euros pour une véranda dont la superficie est d’une vingtaine de mètres carrés.

Comparaison des tarifs entre les différents types de vitrage à Paris

Il existe plusieurs types de vitrages proposés sur le marché parisien. Leur coût varie en fonction des propriétés thermiques et acoustiques qu’ils possèdent.

Le vitrage simple est la solution la plus économique pour les jardins ou encore les serres. Comptez entre 50 et 80 euros par mètre carré.

Ce type de vitrage est composé d’une lame d’air qui lui permet d’améliorer l’isolation thermique sans négliger l’économie d’énergie ni sacrifier la qualité lumineuse du verre. Il se décline sous différentes épaisseurs : le prix du m2 peut aller de 100 à 200 euros selon le niveau d’isolation souhaité.

Pour un confort optimal, surtout lorsqu’il y a une importante source sonore à proximité (aéroport, route principale), pensez à bien améliorer davantage ses performances isolantes : jusqu’à trois fois supérieures comparées au modèle classique simple ! Les tarifs vont alors grimper considérablement : comptez environ 300 à 500 €/m².

Il vous suffira simplement de choisir suivant vos besoins et votre budget pour bénéficier pleinement des avantages offerts par chacun de ces types de verre.

Comment réduire les coûts liés aux services d’un vitrier à Paris ?

Même si les prix proposés par un vitrier à Paris peuvent sembler élevés, il existe des astuces pour réduire ces coûts.

La première astuce consiste à demander plusieurs devis auprès de différents professionnels. Cette méthode vous permettra de comparer les tarifs pratiqués et d’opter pour l’offre qui répond le plus à vos attentes en termes de qualité et de budget. Cela peut aussi encourager les vitriers à baisser leurs prix afin d’être compétitifs.

Il ne faut pas hésiter à négocier le prix avec votre vitrier. Effectivement, la plupart du temps, ces derniers sont prêts à discuter du coût final des travaux avec leurs clients afin que tout se passe bien entre eux. Il faut bien préparer tous les éléments nécessaires avant la venue du professionnel chez vous : cela facilitera grandement son travail et évitera qu’il ait besoin d’acheter quoi que ce soit sur place (avec une facture supplémentaire).

N’hésitez pas non plus à profiter des subventions accordées par l’État en matière d’économies d’énergie ou encore lorsque certains travaux sont liés aux normes sanitaires ou handicapées… Des aides peuvent donc être à votre disposition pour faire des économies.

Rodrigue
Afficher Masquer le sommaire