jeudi, août 6, 2020
Aménagement intérieur

Quelles astuces pour rendre la salle de bain PMR ?

11views

Bien qu’il soit d’usage de penser que les problèmes de mobilité touchent principalement les seniors, dans la réalité il en est tout autrement. D’après l’enquête réalisée par l’INSEE, environ 25 % de la population active souffre d’un handicap (population âgée de 15 à 64 ans). L’atteinte à la motricité peut être partielle ou totale, temporaire ou incurable. Et parce que nous passons 30 minutes dans la salle de bain au quotidien, autant faire en sorte que cette pièce soit elle aussi la plus agréable à vivre. Gros plan sur ces astuces pour rendre la salle de bain accessible pour toutes les personnes à mobilité réduite.

Profiter de la salle de bain en toute sécurité

Pour que la salle de bain soit accessible en toutes circonstances, laissez-vous guider par les aménagements proposés par les artisans spécialisés. De nombreux équipements existent, pour cela consultez le catalogue d’Idhra Vichy. Avant toute chose, ayez à l’esprit que la conception d’une salle de bain idéale doit permettre à une personne en fauteuil roulant de manœuvrer et de faire demi-tour dans un espace libre. Avec cette idée en tête, vous pourrez ensuite optimiser les équipements que vous souhaitez. Bien entendu, le prix d’une salle de bain pour handicapé sera fonction des équipements que vous souhaitez mettre en place. 

Lire également : Aménager son sol : pourquoi choisir le parquet ?

Salle de bain handicapé : la conception

Pour faciliter la circulation dans la salle de bain pour handicapé, mais aussi et surtout l’accès, pensez à opter pour une largeur de porte de communication de 90 centimètres. Et même si les tapis reviennent à la mode, mieux vaut éviter cette touche déco. Aucun obstacle ne doit entraver la circulation dans cette pièce. Parce que cette pièce est la plus humide, mieux vaut privilégier un type de revêtement antidérapant pour éviter tout risque d’accident que vous ayez un fauteuil, une canne, un déambulateur ou encore une béquille.

Salle de bain handicapé : faciliter la toilette

Pour éviter que la toilette ne devienne un véritable parcours du combattant, rien de tel que d’opter pour une vasque, un lavabo le plus ergonomique possible. En règle générale, cela doit être accessible en position assise et donc être installé à 75 centimètres minimum et à 85 centimètres maximum du sol. Le must étant d’opter pour un modèle qui intègre un fauteuil sur roulettes et se glisse en dessous. Tout comme il existe des mitigeurs avec poignée allongée ou électronique qui font couler l’eau juste en passant la main devant. Côté douche, mieux vaut opter pour un modèle sécurisé doté d’un receveur ultraplat, de plain-pied et antidérapant avec une barre d’appui ou un fauteuil pliant fixé au mur. Les solutions ne manquent pas pour adopter une salle de bain PMR.

A voir aussi : Revêtement de sol : pourquoi choisir le vinyle tissé ?

Salle de bain handicapé : adapter les équipements

Pour finir, pensez aussi aux rangements et autres accessoires pour faire que votre salle de bain PMR soit la plus fonctionnelle possible. En cela, fixez vos meubles de rangement au minimum à 30 centimètres du sol. Pensez aussi aux patères, au porte-serviettes et autres crochets que vous placerez à 90 centimètres du sol au minimum. Pour finir, privilégiez les miroirs inclinables, changez les interrupteurs classiques par des modèles détecteurs de mouvement. 

Salle de bain handicapé : faciliter la selle

Pour être installé là encore confortablement sur les W.C., rien de tel que de le surélever. Ainsi, s’assoir et se relever demandera moins d’efforts. Là encore, il est d’usage de l’installer entre 45 et 50 centimètres du sol. Pour que l’hygiène soit optimale, les toilettes japonaises facilitent l’hygiène personnelle grâce aux jets lavants. Bien entendu, pour faciliter les mouvements, les barres de maintien fixées au mur sont indispensables. Faciles à fixer, elles sont le garant d’un accès optimal. 

Afficher
Cacher