Travaux

Revêtement de sol extérieur : comment limiter l’impact écologique ?

43views

Qu’il s’agisse d’un espace carrossable, une allée de jardin, une plage de piscine ou un parking, le choix d’un revêtement de sol doit être réfléchi. Au-delà de l’aspect esthétique recherché ou durable, il est tout aussi important d’avoir à l’esprit l’impact environnemental produit. Voici quelques options à prendre en compte pour limiter l’impact écologique d’un revêtement de sol extérieur.

La perméabilité du revêtement de sol extérieur

Afin de réduire l’impact environnemental de chaque nouvelle construction, il est important d’utiliser des revêtements de sol perméables, afin de restituer les eaux pluviales au sol. Ainsi, pour rendre un parking perméable par exemple ou pour disposer d’une terrasse qui permet l’infiltration de l’eau, il existe diverses alternatives possibles.

A lire en complément : La réglementation thermique 2020 en trois points

Vous avez le choix entre les revêtements de sol en résine, les sols végétalisés, en béton ou encore l’enrobé drainant. Les revêtements de sols en résine combinent des granulats de pierres (marbre, pierre naturelle ou quartz) et de la résine polyuréthane. Ils permettent une excellente perméabilité, un bon albédo et un rendu esthétique. Les autres options permettent également une facile infiltration de l’eau dans le sol.

La capacité de drainage du revêtement

En matière de revêtement de sol extérieur, la capacité de drain est un aspect technique qu’il ne faut en aucun cas négliger. Un revêtement de sol drainant doit être capable d’évacuer immédiatement les eaux de pluie et d’empêcher la formation de flaques d’eau. Par conséquent, vous aurez une meilleure praticabilité ou sécurité en cas de sol mouillé.

A lire également : Blocage de porte : ce que vous devez faire

Drainage revêtement de sol extérieur

Il est donc essentiel de choisir des matériaux adaptés et pensés pour faciliter le drainage de l’eau. Vous pourrez par exemple retrouver le béton drainant ayant une surface poreuse et une bonne capacité de drainage. Il en est de même pour l’enrobé drainant.

La durabilité du revêtement de sol extérieur

L’aspect durable du revêtement est un point clé à prendre en compte dans le cadre d’un aménagement extérieur. En effet, un revêtement qui allie perméabilité, pouvoir drainant et robustesse constitue un investissement à long terme. Vous pourrez faire des économies, et les dégradations du sol seront minimisées.

La résistance face aux aléas climatiques

Il est toujours préférable de choisir des revêtements qui offrent une bonne résistance aux dégradations rapides. Le revêtement choisi doit pouvoir faire face aux différentes intempéries, rayons ultraviolets et autres risques d’abrasions. Il est possible d’accéder à des matériaux ayant une durée de vie de plus de 25 ans.

La facilité de nettoyage

La durabilité du revêtement peut également s’apprécier en termes de facilité d’entretien. À long terme, un bon revêtement garde le plus longtemps possible ses capacités techniques et son aspect esthétique. Par ailleurs, les frais d’entretien seront peu conséquents.

Un revêtement composé de matériaux recyclés

Un revêtement qui associe des éléments recyclés assure la réduction de l’impact environnemental en produisant moins de déchets. Les matières recyclables sont en effet revalorisées pour donner naissance à des solutions de revêtement efficaces, au lieu de rejoindre les sites d’enfouissement. Il s’agit donc d’une voie plus écoresponsable pour un revêtement de sol extérieur.

En définitive pour limiter l’impact écologique d’un revêtement de sol extérieur, il est important d’opter pour un matériau perméable et drainant. Il ne faut pas non plus négliger son impact sur la production de déchet et son aspect durable.