Immo

Connaissez-vous le BIM (Building Information Modeling) ?

13views

Vous avez déjà entendu parler du BIM (Building Information Modeling) ? Si le secteur du bâtiment ou de l’immobilier vous est familier, il y a des chances pour que cela soit le cas. Ce concept révolutionne les méthodes de travail dans la conception de projet. Suivez le guide, nous vous dévoilons ce qui se cache derrière ces trois lettres.

Qu’est-ce que le BIM ?

Le BIM est en vogue et fait parler de lui dans le domaine de l’immobilier et du bâtiment. Ces trois lettres simples cachent toute une méthode éprouvée qui facilite la conception de projet. De la théorie à la pratique, en passant par la conception, les ébauches, la construction, l’utilisation et même la fin de vie d’un bâtiment (démolition puis traitement des matériaux à recycler, etc.), tout est répertorié au sein d’un seul et même support numérique.

A lire également : Comment calculer les frais de notaire lors d’un achat immobilier ?

Mais le BIM, c’est bien plus que ça. Ce n’est pas qu’une série de logiciels, ou un outil spécifique. C’est une technique de management très spécifique qui peut être implémentée dans le cadre de la gestion d’un projet immobilier (construction, etc.)

Bien sûr, le Building Information Modeling se base sur la mise en place d’une maquette numérique qui représente le lien entre tous les acteurs d’un projet. Cette nouvelle méthode peut nécessiter de repenser les manières de faire, la gestion et la coordination d’un projet de construction (entre autres). Sur bim-synthese.fr, il vous est expliqué en détail le fonctionnement du BIM management.

A découvrir également : Netimmo le nouvel agrégateur d’annonces immobilières en Suisse Romande

Le BIM : quels avantages ?

Il existe de nombreux avantages au Building Information Modeling. Tout d’abord, la représentation virtuelle d’un processus global est un grand pas en avant. Les acteurs du projet s’y retrouvent et collaborent de manière différente sur une seule et même maquette numérique. La visualisation du projet incite à une meilleure cohérence et à des processus de communication fluides.

Les équipes présentes à chaque étape du projet – maître d’ouvrage, architecte, entreprises, sous-traitants, exploitant du bâtiment, etc. – ont une vision globale de la structuration du projet. Le processus de production est plus clair qu’un processus traditionnel, qui ne met pas aussi bien en relation les acteurs du projet.

Ensuite, cette méthode éprouvée représente un gain de temps et donc d’argent. La productivité étant améliorée et la qualité des échanges étant avérée, le projet, dans sa conception, connaît moins de délais, dû à une meilleure communication. Les temps de production sont optimisés grâce à des outils simples à prendre en main et à de nouvelles méthodes de management.

De manière plus concrète, la représentation virtuelle de l’ouvrage en 3D rend possible l’analyse du bâtiment sous tous ses aspects. Il est alors possible de mieux anticiper les risques et d’éviter certaines erreurs humaines. Avec les nouvelles normes liées à l’environnement, les outils BIM se sont adaptés et permettent de visualiser la consommation énergétique d’un bâtiment avant qu’il n’existe.

Une simple maquette numérique permet de garder des process de conception propres, jusqu’à la livraison et l’exploitation de l’ouvrage. Par ailleurs, dans le cadre de la transition numérique, ce type de management est fortement encouragé, voire plébiscité, pour une raison simple : le BIM représente une diminution des coûts de production et un gain de temps (et donc d’argent).

L’avènement de la maquette numérique

La maquette numérique est utilisée dans de nombreux pays. Elle est parfois obligatoire, pour des raisons clairement environnementales. En France, le BIM se déploie et révolutionne les manières de faire dans le bâtiment. Chaque acteur du projet sait avec précision quelle est la tâche à accomplir, à quel moment et de quelle manière. Depuis quelques années, le BIM est devenu un facilitateur incontournable dans le milieu de la construction.

Afficher
Cacher